Environnement

L’engagement de la commune en faveur de l’environnement et du développement durable n’a eu de cesse de se renforcer au fil des ans avec des programmes écologiques innovants et des choix responsables devant l’urgence climatique et énergétique

Carte de la biodiversité à Hédé-Bazouges

Biodiversité

Présentation de la biodiversité sur la commune de Hédé-Bazouges

La commune de Hédé – Bazouges est située au cœur d’un complexe d’habitats diversifiés : zones humides, zones boisées (forêt de Tanouarn et bois de Villiétin), bocages…
En savoir plus
Présentation de la biodiversité sur la commune de Hédé-Bazouges

La commune de Hédé – Bazouges est située au cœur d’un complexe d’habitats diversifiés : zones humides, zones boisées (forêt de Tanouarn et bois de Villiétin), bocages…
Le canal d’Ille et Rance et son chemin de halage arboré traverse la commune et façonne son paysage. Notamment avec ses trois masses d’eau (l’étang de Bazouges – 42 ha, l’étang de la Bézardière – 20 ha et l’étang de Hédé-Saint-Symphorien – 23 ha) qui fournissent en eau le canal par l’intermédiaire de rigoles d’alimentation.

La variation saisonnière des niveaux d’eau de ces étangs a permis l’installation sur les berges d’une végétation particulière et rare : des gazons amphibies. De plus, on observe une diversité de milieux humides associés aux plans d’eau (landes humides, tourbières…). Afin de préserver ce patrimoine naturel si précieux et fragile, les étangs du canal d’Ille-et-Rance sont inscrits au réseau européen de protection de milieux naturels : le réseau Natura 2000.
Ce dispositif a pour objectif d’assurer le maintien de la biodiversité en intégrant les exigences socio-culturelles et économiques du territoire, dans une démarche de développement durable.

Une biodiversité ordinaire et remarquable :

Cette mosaïque de milieux est favorable à un grand nombre d’espèces, animales comme végétales. Dès les premiers redoux à la sortie de l’hiver, les crapauds mâles commencent à s’activer pour se diriger vers les mares et attendre les femelles pour se reproduire. Viendront ensuite les grenouilles brunes et les tritons. Plus tard, c’est au tour des  grenouilles vertes. Quand le jour laisse place à la nuit, ce n’est pas moins de 17 espèces de Chauve –souris sur les 21 connues en Bretagne qui sillonnent les airs à la recherche de nourriture. Parmi ces dernières, le grand murin, la barbastelle d’Europe, le murin à oreilles échancrées et le grand rhinolophe ont justifié la désignation du site Natura 2000 des étangs du canal d’Ille-et-Rance…
L’avifaune n’est pas en reste  : Les étangs abritent  le Grèbe huppé, le Grèbe castagneux, le Héron cendré, l’Aigrette Garzette, la Grande Aigrette, diverses espèces de Canards et une grosse population de Mouette rieuse en hiver. .. Au gré de vos promenades sur le bord du canal rythmées par les coups de bec du Pic noir ou du Pic  épeiche sur les vieux hêtres, vous pourrez peut-être apercevoir furtivement le Martin pêcheur et la Bergeronnette des ruisseaux survolant l’eau. Plus discret la Sittelle torchepot et le Grimpereau vous accompagneront « ventousés » à  leurs  troncs d’arbres.  Les traces dans un sol encore mou après une pluie  témoignent du passage des chevreuils et des sangliers. Dans le village par beau temps vous assisterez au ballet frénétique  des Hirondelles et des Martinets.
De plus, près de  30 espèces de Libellules sur les 60 potentielles en Bretagne ont été observées, dont l’agrion de Mercure.

Une flore tout aussi remarquable : puisque les étangs hébergent le Coléanthe délicat, une graminée amphibie dont la germination débute en septembre, si le niveau d’eau est suffisamment bas. C’est une plante à très fort enjeu national, européen et mondial. En France, elle n’est présente qu’en Bretagne…

Tony Mougenot

Orchis mâle

En savoir plus

L’Orchis Mâle (Orchis mascula), est présente sur la commune autour du château et sur des talus à Hédé.

Elle est aussi présente dans le bourg de Bazouges et sur des accotements au niveau de Montdidier à la Bézardière.

C’est une espèce assez commune qui fleurit en avril / mai.

Pour maintenir ses populations, il est important d’attendre la fin de sa floraison avant de tondre.

Auxiliaires de jardins

petit rappel sur les vrais-faux amis du jardin
En savoir plus

Vrais et faux amis du jardinier

Cultiver son potager, c’est aussi composer avec les animaux qui vivent dans les jardins. Les hérissons, coccinelles ou autres abeilles sont les bienvenus, mais tout le monde n’est pas logé à la même enseigne.
Voyez les quelques visiteurs, qu’il convient de mieux connaître en cliquant sur la photo :
[

Zéro phyto

Commune zéro phyto

C’est en 2003 que la commune de Hédé-Bazouges a été l’une des premières communes a engager un plan de désherbage, c’est-à-dire une réflexion et des actions pour réduire puis annuler l’usage des pesticides pour l’entretien des espaces publics, voiries, cimetière et terrain de foot.
En savoir plus
C’est en 2003 que la commune de Hédé-Bazouges a été l’une des premières communes a engager un plan de désherbage, c’est-à-dire une réflexion et des actions pour réduire puis annuler l’usage des pesticides pour l’entretien des espaces publics, voiries, cimetière et terrain de foot.

Devant la dangerosité des produits phytosanitaires à utiliser tant pour les agents, la population et la qualité de l’eau, les pratiques devaient évoluer. Aujourd’hui, plus aucun espace n’est « traité » mis à part le terrain de foot lorsque le plantin est trop présent. Dans ce cas, un prestataire intervient pour un traitement phytosanitaire adapté.

Pour les voiries, les engins thermiques, électriques ou la binette, ainsi que le balayage mensuel des rues par la Communauté de communes Bretagne Romantique ont remplacé totalement les produits phytosanitaires.

Pour les cimetières, après plusieurs essais, 2 pousses-pousses ont été achetés pour désherber les allées gravillonnées

Bois exotique

Motion pour non usage de bois exotique

Le 11 juillet 2013, la commune de Hédé-Bazouges a dit non à l’utilisation du bois exotique. Ainsi, pour tout achat de mobilier urbain, de travaux de bâtiments (fenêtre, porte etc), la commune se refuse l’utilisation de bois exotique.
En savoir plus
Le 11 juillet 2013, la commune de Hédé-Bazouges a dit non à l’utilisation du bois exotique. Ainsi, pour tout achat de mobilier urbain, de travaux de bâtiments (fenêtre, porte etc), la commune se refuse l’utilisation de bois exotique. Une attention particulière est portée aux propositions de devis pour utiliser d’autres essences de bois, présentes au plus proche de chez nous (chêne, châtaignier, douglas, etc). Les forêts primaires se déboisant, nous avons notre part de responsabilité. Participons à l’arrêt de ce massacre.

Voir la motion pour non usage de bois exotique.

Jardin d'assainissement

Un jardin d’assainissement

Installer une station d’épuration pour traiter les effluents des toilettes publiques, en bordure de canal et de chemin de halage sur un fabuleux site, aurait pu être mission impossible, pour des raisons d’esthétique, de nuisances olfactives …
En savoir plus
Installer une station d’épuration pour traiter les effluents des toilettes publiques, en bordure de canal et de chemin de halage sur un fabuleux site, aurait pu être mission impossible, pour des raisons d’esthétique, de nuisances olfactives …

Il n’y a plus de fosse contrairement à un assainissement classique. Tous les effluents sont envoyés directement sur le premier jardin planté de roseaux qui filtre les effluents bruts, comme une passoire dont les mailles sont les grains de sable, et toutes les matières sont retenues en surface où elles compostent à l’air libre. Comme il n’y a pas de fermentation, il n’y a pas d’odeur.

Les effluents traversent verticalement le jardin de roseaux et sont ensuite dirigés vers le 2ème jardin planté de différentes plantes aquatiques. La filtration se poursuit pour affiner le traitement.

En sortant des jardins, les eaux peuvent retourner dans le milieu naturel sans danger pour la nature.

Le traitement est à la fois physique et biologique car les jardins abritent un véritable écosystème riche en biodiversité, comme dans les marais. Bactéries et micro faune se plaisent dans un milieu humide, alliant minéral et végétal (nos eaux usées leur assurant la nourriture car nos déchets sont leur ressource). C’est gîte et couvert, et en sortie l’eau est épurée !

Cet assainissement, en plus d’être joli et efficace, est écologique : sans fosse il n’y a plus de vidange de boues concentrées à retraiter. Son entretien est de type jardinier, comme un espace vert de la commune, ce qui est un avantage économique pour la commune (pas de contrat de maintenance coûteux et perpétuel).

Après  bientôt 10 ans de fonctionnement, la station joint l’utile à l’agréable : elle traite efficacement les effluents des toilettes et s’est parfaitement intégrée au site au point que les promeneurs ne se doutent souvent pas qu’il passe à côté d’une station d’épuration !

Mise en service : octobre 2007

Concepteur : Aquatiris

Capacité : 20 équivalent-habitants, c’est-à-dire 20 habitants potentiels

Type de filière : un filtre planté de roseaux, suivi d’un filtre planté d’espèces aquatiques (massettes, iris, menthes, salicaires, joncs des chaisiers, rubaniers, acores)

Surface : 2 fois 40 m²

Destination : effluents des toilettes publiques et des bateaux dans le cadre d’un projet de l’ICIRMON pour améliorer la qualité du canal.

Evolution : en 2009, une maison a été raccordée à la station

Photovoltaïque sur le toit de l'école

Photovoltaïque sur le toit de l'école

Dans le cadre des travaux d’agrandissement de l’école des Courtillets en 2013, la commune a fait le choix d’installer 78 m² de panneaux photovoltaïque sur la toiture SUD de l’extension
En savoir plus
Dans le cadre des travaux d’agrandissement de l’école des Courtillets en 2013, la commune a fait le choix d’installer 78 m² de panneaux photovoltaïque sur la toiture SUD de l’extension. Les 12 premiers mois de mise en service ont permis une production de 12 550 kwatts, refacturés chaque année à ERDF.

Ce choix s’est vu renforcé par l’installation d’une chaudière à granulés bois, en remplacement de l’ancien chauffage au gaz.

Le passage au bois permet d’éviter l’émission d’environ 35 tonnes de CO2/an.

Restaurant scolaire

Restauration cantine

Un soin attentif est porté sur la qualité des produits et un recours privilégié aux aliments issus de circuits cours ou biologiques.
En savoir plus
Un soin attentif est porté sur la qualité des produits et un recours privilégié aux aliments issus de circuits cours ou biologiques.

Le cahier des clauses définissant les modalités de fabrication et distribution des repas servis dans le restaurant scolaire de la commune de Hédé-Bazouges est visible en cliquant sur le lien ci-après  ->  Cahier des clauses – marché de restauration collective

Toutes les actualités sur l'environnement

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.